Breaking news:

Article

La suspension de production minière à KCC en RDC et à Mopani en Zambie par Glencore : une stratégie pour priver les Etats des ressources financières dont ils ont besoin

African Resources Watch (AFREWATCH), une organisation non gouvernementale de défense et de promotion des droits humains spécialisée dans l’observation de l’exploitation des ressources naturelles en Afrique , est inquiète de l’annonce faite par Glencore d’une éventuelle suspension de la production pour 18 mois à KCC en RDC et à Mopani en Zambie, pour des raisons liées aux coûts opérationnels et à la restructuration interne. Une telle suspension priverait ces deux pays de centaines de millions de dollars et supprimerait des milliers d’emplois créés par ces deux entreprises.

En effet, à travers ses deux filiales en RDC et en Zambie, Glencore produit environ 259.000 tonnes de cuivre, pour un investissement de près de USD 5 milliards dont USD 2,8 milliards à KCC en RDC et USD 2 milliards à Mopani en Zambie. KCC a créé 10.000 emplois dont environ 4500 emplois directs et 5.500 emplois indirects; Mopani emploie pour sa part 20.000 travailleurs, dont 9000 directs et 11.000 indirects, nationaux et expatriés compris. Au titre de paiements à l’Etat pour la seule année de 2013, elles ont versé USD 298.720.473 à la RDC et USD 106.485.974 à la Zambie.

Les rapports ITIE de ces deux pays révèlent qu’au cours de 9 dernières années, les entreprises minières en exploitation, à l’instar de KCC et Mopani, ne paient presque pas encore l’Impôt sur le Bénéfice et Profit (IBP), comme la plupart sont soit à l’étape d’investissement ou de remboursement de coûts d’investissement.

Rares sont les sociétés qui ont commencé à payer l’IBP cette année, et tant la RDC que la Zambie attendent avec impatience le point où les deux projets auront amorti leur investissement et payer enfin non seulement l’IBP mais aussi

Télécharger le document entier