Breaking news:

Article

Communiqué de presse conjoint

Communiqué de presse du 31juillet 2020 : Mise à jour de onze organisations de la société civile congolaise à propos de la décision de suspension de la démolition des maisons dans les villages au tour du barrage hydroélectrique de BUSANGA, dans la Province du Lualaba.
 
A la suite de la lettre ouverte de Onze organisations de la société civile congolaise, adressée à Monsieur le Ministre provincial de l’intérieur et de la sécurité de la province du Lualaba en date du 25 juillet 2020, une réunion tripartite entre le Ministère provincial de l’intérieur et de la sécurité, l’entreprise SICOHYDRO et la société civile regroupée au sein de la dynamique « Mwangaza » et la LINAPEDHO a été organisée ce mercredi 29 juillet 2020 à Kolwezi, chef-lieu de la Province du Lualaba.
 
Les organisations signataires du présent communiqué remercient le Gouvernement Provincial du Lualaba, à travers le Ministère Provincial de l’intérieur et de la sécurité, et saluent son ouverture pour le dialogue entre parties prenantes. Cette réunion a permis notamment d’obtenir la suspension provisoire du délai pour la démolition des maisons aux villages Kamalenge, 48 heures, Monga Luboza et Wafinya.
 
Cependant, nos organisations notent qu’en dépit du dialogue engagé, il n y a pas jusque-là, une solution satisfaisante pour les communautés impactées par le projet Hydroélectrique de Busanga et souhaitent rencontrer le Ministre la semaine prochaine avec une feuille de route de la société civile et des communautés impactées en vue de se mettre d’accord sur les conditions de sortie de crise.
 
Par ailleurs, il est essentiel de souligner qu’un délai supplémentaire d’une semaine, a été donné pour vider les litiges relatifs au processus de délocalisation. Nos organisations estiment qu’il est nécessaire pour la société SICOHYDRO et l’Etat Congolais de vider préalablement les diverses réclamations des cultivateurs ainsi que des propriétaires des maisons concernées et ce avant tout initiative allant dans le sens d’expulser les communautés impactées.
 
Nos organisations rappellent enfin au gouvernement, qu’Il est du devoir des pouvoirs publics de protéger et de défendre non seulement les investissements privés et publics mais aussi, et surtout, les droits des populations congolaises. 
 
 
Organisations signataires
 

01

Actions pour les Droits, l'Environnement et la Vie

Jean Marie Muanda

02

African Resources Watch

Richard MUKENA

03

Cadre de Concertation de la Société Civile. de l'ituri sur les ressources naturelles

Jimmy MUNGURIEK UFOY

04

Centre Congolais pour le Développement Durable

Erick Kassongo

05

Coalition des Organisations de la Société Civile pour le Suivi des Réformes et de l'Action Publique

Emmanuel Musuyu

06

Convergence pour les droits et intérêts des communautés locales d'Inga

Albert Tona

07

Initiative Bonne Gouvernance et Droits Humains

Donat KAMBOLA

08

JUSTICE POUR TOUS

Raoul KITUNGANO

09

Observatoire d'Etudes et d'Appui à la Responsabilité Sociale et Environnementale

Freddy KASONGO

10

Organisation pour la Protection de l'environnement et le Développement Durable 

KALONJI Serge

11

Réseau Ressources Naturelles / Katanga

Sabin MANDE